24/06/2013

Les banques obligées d’intervenir en Chine et en Inde !

Que se passe-t-il dans ces deux pays émergents ? Ne seraient-ils pas devenus vulnérables vis-à-vis de la crise actuelle et de la difficulté chronique des marchés ? Auraient-ils perdu leur immunité quant aux problèmes financiers internationaux ? Rien n’est moins sûr ! Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le crédit subit un très gros revers depuis plusieurs jours en Chine, et que l’Inde voit ses capitaux se carapater sous son nez.

La Chine a ainsi vu son taux interbancaire monter à près de 14%, un chiffre catastrophique pour la stabilisation de son marché. Les banques centrales chinoises n’ont eu d’autre choix que d’injecter de l’argent frais pour faire descendre la température. Mais cette situation a inquiété à l’international, les autres pays craignant une mauvaise gestion de ces moments de crise de la part des dirigeants chinois. De plus, en se concentrant sur de possibles réformes bancaires et financières, le gouvernement pourrait laisser à l’abandon le secteur de la bourse et son taux de croissance actuel. Et lorsque l’on connaît la mainmise de la Chine sur le marché boursier international et son influence, il y a raison de s’inquiéter d’un petit coup de barre financier venant d’un tel pays.

Chine_Banque_2010-12-25T102916Z_967236171_GM1E6CP1FFN01_RTRMADP_3_CHINA-ECONOMY-RATES_0.jpg

En Inde, les capitaux s’en vont hors des frontières, laissant les indiens devant un problème de taille : la valeur de leur propre monnaie, la roupie. Cette dernière a plongé à 60R/$, un taux historiquement bas. De ce fait, la banque centrale indienne n’a pu que réagir pour éviter un plongeon plus profond. Mais ça gronde en Asie. A suivre donc !

18:10 Publié dans Finance | Tags : chine, inde, banque centrale | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.